FANDOM


Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Alibert sur le site USDCF.org

La chanson « Il n'est pas distingué » a été interprétée par Alibert


Paroles de la chanson :

Version Alibert :
---------------------------------

Zidor, qu'on s'arrache à la ronde
Est un titi sans instruction
Mais qui fait fureur dans l’grand monde
C'est un as de l'accordéon
Entre deux javas populaires
Les marquises, les baronnes, s'enquièrent tour à tour
De ses idées particulières
D’ses pensées sur la femme et ses vues sur l'amour
Zidor n'emploie pas les mots sophistiqués
Mais leur dit : J’va vous expliquer :

{Refrain :}
L'amour c'est rud’ment compliqué
Y a rien comme les gonzesses
Pour vous l’faire au chiqué
Un coup d’châsse, on est fabriqué
Un rancard et l'on a l’palpitant culbuté
Moi, j'ai les pieds plats pour douiller
Et quand une poule se gourre que j’va les envoyer…
J'y file en poire : Va t’laver
Je renkiff mon bénard et j’m’esbigne en louss’dé…
Il n'est pas distingué !

Quelqu'un lui dit : Pardon si j'ose
Solliciter un autre avis
Vous amusâtes-vous la même chose
Avec Topaze qu'avec Fanny ?
Vous réjouîtes-vous davantage
Avec Paganini qu'avec Nina Rosa ?
Eh ben ! fait Zidor, c'est dommage
Mais j’vous jure que j’connais pas toutes ces gonzesses-là
Quand il s'aperçut qu'il avait détonné
Il reprit sans plus s'étonner :

Refrain :
L’théâtre c'est bon pour les michés
L’music-hall c'est pas mal,
Mais j’préfère le ciné
J'aime mieux voir la bouille à Bouboule
Qu'une vieille poule qui s'écroule
Et qu’faut faire étayer
J’regrette pas mes trois larant’qués
Quand j’vois Liliane Harvey et Garat s'embrasser
Et l’soir j’m'endors dans mon pucier
En rêvant qu’la Marlène m'a pris comme régulier
Il n'est pas distingué !

Sur le gâchis diplomatique
On daigne l'interviewer aussi
Et Zidor devient pathétique
Quand Hitler est sur le tapis.
Quelqu'un fait : C'est l’type spécifique
D’l'histrion désaxé au faciès hilarant
Mégalomane pathologique
Indiscutablement, cérébro-déficient…
Au premier abord ça paraît compliqué
Mais Zidor vient tout expliquer :

Refrain :
Au fond y a qu'à pas s’dégonfler
Moi, l’Hitler, j’l'ai dans le blair et j’peux pas le r’nifler
Les nazis ont l'air d'oublier
Qu’c'est nous, dans la bagarre, qu'on les a dérouillés…
Moi si je le poissais à jacter
J'y f’rais : Marre de bobards… y faut les envoyer
Si t'es nazi, va t’faire piquouzer
Et pis j'y balanc’rais ma godasse dans l’fouign’dé
Il n'est pas distingué !



Version Edith Piaf : (à vérifier)
--------------------------
Zidor qu'on s'arrache à la ronde,
C'est un titi sans instruction
Mais qui fait fureur dans le grand monde.
C'est un as de l'accordéon.
Entre deux javas populaires,
Les marquises, les baronnes, s'inquiètent tour à tour
De ses idées particulières,
Ses pensées sur la femme et ses vues sur l'amour.
Zidor n'emploie pas les mots sophistiqués
Mais leur dit : "J'vais vous expliquer :
L'amour c'est rudement compliqué.
Y a rien comme les gonzesses
Pour vous l'faire rechiquer.
Un coup d'chance, on a fabriqué
Un rancart et l'on a l'palpitant culbuté.
Moi, j'ai les pieds plats pour douiller
Et quand une poule se gourre
Que j'vas les envoyer...
J'y refile en poire "Va te laver".
J'renkiff mon benard et j'resbigne en louss'dé."
Il n'est pas distingué...
Quelqu'un lui d'mande : "Pardon si j'ose
Solliciter un autre avis.
Vous amusâtes-vous la même chose
Avec Topaze qu'avec Fanny ?
Vous réjouissez-vous davantage
Avec Paganini qu'avec Nina Rosa ?"
"Ah bah !" fait Zidor "C'est dommage
Mais j'vous jure que j'connais pas toutes ces gonzesses-là."
Quand il s'aperçut qu'il avait détonné,
Il reprit sans plus s'extasier :
"L'théatre c'est bon pour les nichés.
L'musical c'est pas mal, mais j'préfère le ciné.
J'aime mieux voir la bouille à Bouboule
Qu'une vieille poule qui s'écroule
Et qu'y faut faire étayer.
J'regrette pas mes trois larantquès,
Quand j'vois Liliane Harvey et Garat s'embrasser
Et l'soir j'm'endors dans mon pucier
En rêvant que Marlène m'a pris comme régulier."
Il n'est pas distingué !

Sur le gâchis diplomatique,
On daigne l'interviewer aussi
Mais Zidor devient pathétique
Quand Hitler est sur le tapis.
Quelqu'un fait : "C'est l'type spécifique
D'l'historien désaxé au faciès hilarant,
Mégalomane pathologique, indiscutablement,
Un rétro déficient... "
Au premier abord ça paraît compliqué
Mais Zidor vient tout expliquer :
"D'abord y a qu'à pas s'dégonfler.
Moi, Hitler, j'l'ai dans l'blerre
Et j'peux pas le renifler.
Les nazis ont l'air d'oublier
Qu'c'est nous, dans la bagarre,
Qu'on les a dérouillés...
Moi si j'le poissais à jacter,
J'y ferais : Marr' de bobards.
Y faut les envoyer.
Si t'es nazi, va t'faire piquoûzer
Et pis j'y balancerais ma godasse dans l'fouign'dé."
Il n'est pas distingué.
Logo-gracenote Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard