Fandom

WikiParoles

Bams/Vivre ou mourir

< Bams

52 935pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Bams sur le site USDCF.org

La chanson « Vivre ou mourir » a été interprétée par Bams


Paroles de la chanson :

Obsédée par le vide, le néant,
Le trou noir qui s'ouvre devant moi géant comme un milliard
Vingt ans, vingt piges, je me sens déjà tarir,
Lasse, assez de haïr, de me sentir envahir
De mauvaise vibes auxquelles je dois obéir
Que dois-je choisir, vivre ou mourir ?
Mourir, l'idée flirte avec mes neurones,
Chacun ses handicaps, on doit pourtant vivre dans cette faune,
Au risque de finir tombifiée dans l'hexagone,
Fortifiée par méthadone, zombifiée par l'aumône
Dans ma vie y a que des clones de fantômes
Tout change comme un sein en silicone

{Refrain:}
Mon dieu, mon dieu !
Je vois ma vie comme une zone

Lourde d'un passé chargé
Je me sens peser tout un tas de choses
Qu'on a voulu m'imposer et raisonner
Des mots résonnent dans ma tête
Comme une bête qu'on cherche à apprivoiser
Trop folle pour eux
On veut me maîtriser
Je suis paralysée, désabusée, c'est abuser
Ecoute, sans voix comment ça m'a usée, épuisée
Une vraie névrosée,
Est-ce par faiblesse ou par excès de tendresse
Pour mes paternels et au distributeur de caresses ?
Combien de temps me faudra-t-il pour gagner la sagesse ?
Pour qu'enfin je me redresse ?

{au Refrain}

Il n'y a plus rien dont je raffole,
Plus rien dont je rigole,
Y a que cette odeur de formol
Qui me colle aux grolles.
Noyée, perdue dans de bonnes paroles,
Clouée au sol, je devrais voir mon auréole.
Je ne vois que de maigres guibolles,
Symboles du monopole du sex symbol,
Y en a ras-le-bol !
J'ai plus la force de lutter,
De torse pour encaisser,
Trop d'entorses, faut m'amputer.
Une existence de lutte, trop souvent j'ai chuté
A chercher mon but, assez de me sentir persécutée
Blasée, blasée de discuter,
Tout essuyer j'ai trop essayé,
Il faut me pardonner.

{au Refrain}
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard