Fandom

WikiParoles

Francis Blanche/Le mot de billet

< Francis Blanche

52 935pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cette page à été générée automatiquement via un robot (un programme) et doit donc maintenant être validée par un humain. Vous pouvez le faire simplement en vérifiant cette page, puis en retirant la ligne du début contenant : {{Généré par un robot}}.

Voir aussi la page Francis Blanche sur le site USDCF.org

La chanson « Le mot de billet » a été interprétée par Francis Blanche


Paroles de la chanson :

Un, deux, trois, quatre, il est bientôt huit heures
L'brave artisan a quitté l'établi
Après une rude journée de labeur
Il est content de retourner chez lui
Un, deux, trois, quatre, il monte quatre à quatre
Les escaliers du modeste logis
Il entre... personne... son cœur cesse de battre
La pièce est vide, il a déjà compris
Un petit mot d'billet déposé sur l'fourneau
Mais sans même le lire, il crie dans un sanglot.

J'ai réchauffé un serpent dans mon sein
J'ai réchauffé un serpent dans mon sein
Pendant ma vie toute entière
Oui dans mon sein, oui dans mon sein
Oui dans mon sein, dans mon sein
J'ai réchauffé (- Quoi donc ?) une vipère.

Un, deux, trois, quatre, il est bientôt dix heures.
Le pauvre homme est toujours là prosterné
Le mot d'billet, cause de sa douleur,
Y veut même pas en lire le libellé
Un, deux, trois, quatre, il revoit en vitesse
Son existence gâchée par ce papier.
Puis il prend un revolver, il le presse
Sur sa poitrine et pan... il a tiré !
Mais voici que soudain du petit trou sanglant
Une vipère sort qui dit en ricanant :

Il réchauffait un serpent sur son sein
Il réchauffait un serpent sur son sein
Pendant sa vie tout entière
Oui dans son sein oui dans son sein
Oui dans son sein, dans son sein
Il réchauffait (- Quoi donc ?) une vipère.

Un, deux, trois, quatre et les heures s'écoulent,
Comme il est mort, il n's'en aperçoit pas
Mais une fillette voyant le sang qui coule
En d'ssous d'la porte va prév'nir son papa (- maman !)
Un, deux, trois, quatre, ils sont bientôt quarante
Quelqu'un s'empare du mot que nul n'a lu
L'ouvre en tremblant, le lit d'une voix lente
Et tous comprennent l'affreux malentendu
Car la lettre homicide le petit mot d'billet
Posé sur le fourneau simplement lui disait

Fais réchauffer les patates au gratin
Fais réchauffer les patates au gratin
La viande est dans la glacière
Moi je rentre vers minuit vingt
J'suis au cinéma du coin
J'ai été voir (- Quoi donc ?) Edwige Feuillère.
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard