Fandom

WikiParoles

Gérard Berliner/Louise

< Gérard Berliner

52 935pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Voir aussi la page Gérard Berliner sur le site USDCF.org

La chanson « Louise » a été interprétée par Gérard Berliner


Paroles de la chanson :

Mais qui a soulagé sa peine
Porté son bois porté les seaux
Offert une écharpe de laine
Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme
Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme
Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise
C'est le bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise
C'est le bon Dieu qui le souffrait

C' n'était qu'un homme des équipes
Du chantier des chemins de fer
À l'heure laissée aux domestiques
Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu, moi qui sais coudre
Signer mon nom et puis compter ?
L'homme à sa taille sur la route
Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise
C'est le bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise
C'est le bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille
Mourir quatre ans dans les tranchées
Et l'on racontait leurs batailles
Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise
C'est le bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise
C'est le bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente
Dans son lit cage, elle a tué
L'amour tout au fond de son ventre
Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde, Louise, en place
C'est en cuisine pas devant moi
Ma fille, priez très fort pour que s'efface
Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise
C'est le bon Dieu qui l'a cachée
Le soldat qu'attendait Louise
C'est le bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans, c'était en France
Dans un village de l'Allier
On n'accordait pas d'importance
A une servante sans fiancé

Le deuil qu'a porté Louise
C'est le bon Dieu qui l'a porté
La vie qu'a travaillé Louise
C'est le bon Dieu qui l'a aidée
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard