Fandom

WikiParoles

Gilbert Bécaud/Felicita

< Gilbert Bécaud

52 935pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Voir aussi la page Gilbert Bécaud sur le site USDCF.org

La chanson « Felicita » a été interprétée par Gilbert Bécaud


Paroles de la chanson :

Là-haut, du côté de Vicenta, la terre n'était pas riche
Et mon père non plus
Chez nous, un oncle un peu triste
Un peu idéaliste
Nous racontait sa guerre
On ne l'a jamais cru

Le jeudi, c'était les vacances chez la cousine Angela
Y avait des confitures mais surtout le piano
Un meuble d'héritage
Venu du Moyen-Âge
Aussi faux que les cloches
Mais ce qu'il était beau !

J'aimais le son guitare
De cet instrument rare
Quand je touchais les notes
Il me disait des choses que je trouvais jolies
Alors un jour, Angela m'a conduit chez Marika
Une grande artiste des années lointaines
Célèbre à Cracovie

Ses mains étaient légères
Me tenaient par l'épaule
Me faisaient faire des gammes
Chanter Napolitano
Je travaillais bien

Pour l'anniversaire de ma mère
J'ai fait un numéro devant la famille entière
Et aussi pour Lea, la fille du voisin
Ma voisine d'en bas

Ah ! Felicita !
È bravo mille per la tua bella musica
Bravo, Felicita !
Ce mot de rêve
Sur les lèvres
De Lea

Et puis j'ai écrit des paroles
Lea, à tous ces "je t'aime", j'ai mis de la musique
Ce fut la première de mes chansons

Bien sûr, j'en ai fait d'autres
Chantées à la kermesse
Les dimanches de fête
Lea faisait la quête
À la belle saison

À la mort de mon père
J'ai tenu l'harmonium
J'ai chanté les prières
Je me sentais dans ma solitude devenir un homme

Pour gagner la vie de bohème, j'ai tourné dans les villages
Dans tous les coins de province
Lea... se marie à Vérone
À Vérone...

C'est un beau métier, la musique
Qui faisait peur à mon père
On en parle au cimetière
On en rit tous les deux
Je conserve de mes jours fastes
Un souvenir formidable
Et, les soirs misérables,
J'entends la salle qui m'acclame
Je ferme les yeux... les yeux

Ah ! Felicita !
Bravo mille per la tua bella musica
Bravo, Felicita !
Ce mot de rêve
Sur les lèvres
De Lea

{Chœurs, x3}
Ah ! Felicita !
Bravo mille per la tua bella musica
Bravo, Felicita !
Ce mot de rêve
Sur les lèvres
De Lea
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard