Fandom

WikiParoles

Gilbert Bécaud/Un sacré bateau à roues

< Gilbert Bécaud

52 935pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Voir aussi la page Gilbert Bécaud sur le site USDCF.org

La chanson « Un sacré bateau à roues » a été interprétée par Gilbert Bécaud


Paroles de la chanson :

Regardez, regardez comme il est beau !
Ça, c'est un sacré bateau !
C'est le plus beau bateau qu' j'aie jamais vu,
Même que j'en ai jamais vu.

Grand et fier et blanc comme un loup,
C'est l' plus beau de nos bateaux à roues.
Dès que la sirène a fait tou tou tou,
Tout' la ville est dev'nue fou.
On se précipite sur le ponton
En guêpière et en caleçon.

V'là la passerelle qui touche au quai.
Les voyageurs vont débarquer.
Les demoiselles passent en premier.
Déjà on s' fout sur la gueule pour porter leurs paniers.

Regardez, regardez comme il est beau !
Ça, c'est un sacré bateau !
Ah, bon Dieu ! ce soir ça ira bon train,
Les pucelles et les putains.

Bienvenus avec vos dollars,
Y a du jeu, de l'amour, du hasard.
Le barman, une main sur la pompe à bière
Et un œil sur la caissière,
Et les messieurs-dames qui font la queue
Pour prendre un p'tit pain à deux.

Pendant ce temps-là, chez l' gouverneur,
Les officiers rendent les honneurs
Et l' capitaine sous le billard
Explique à une lady toutes les règles de l'art.

Et voilà l' shériff et le vieux pasteur
Enlacés comme frère et sœur.
On saura jamais lequel des deux
Est à voile ou à vapeur.

Garde à vous, pied à terre et rompez les rangs.
Au saloon, escadron en avant !
Elle s'est fait de l'or, la petite Daisy,
Une ancienne de Paris
Qui a fait l' bonheur de tout l' Far-West,
De Santa Fé à Budapest.

Comme toute la ville est décharnée,
Y a plus d' vertu sous les corsets
Et les amoureux sous le moonlight
Se font des "i", des "a", des "o", des "kiss me goodnight".

N'oubliez jamais comme il était beau !
C'était un sacré bateau,
Un bateau comme ça, t'en avais jamais vu,
Et t'en r'verras jamais plus.
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard