Fandom

WikiParoles

Marcel Amont/Mac Intosh

< Marcel Amont

53 303pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Voir aussi la page Marcel Amont sur le site USDCF.org

La chanson « Mac Intosh » a été interprétée par Marcel Amont
et apparaît sur l'album Amont-tour (1970)

Paroles de la chanson :

Timothy Mac Intosh
Sera mort demain matin
Dans le nord de l'Écosse
La nouvelle va son train
Bien qu'il dise toujours
Qu'il est complètement ruiné
On sait que dans sa tour
Il a cent mille guinées

Il est plus riche encore
Que ce vieux Mac Gregor
Et il a les fantômes
Les plus beaux du royaume
Ouais, ouais, ouais, ouais

Timothy Mac Intosh
N'a jamais voulu d'enfants
Car, pour avoir des gosses,
Faut une femme évidemment
Et les femmes, sacrebleu !
Ça vous coûte bien trop cher
Regardez Barbe Bleue
Qui a fini dans la misère

Et le vieux Mac Adam
Qui a eu des tas de femmes
Est mort sans un penny
Elles lui avaient tout pris
Oui, oui, oui, oui

Quand ils furent au courant
Dans le vieux port d'Aberdeen
Les cousins, les mourants
Qui sont pêcheurs de sardines
Chantèrent des refrains
Arrosés d'un fameux scotch
Et prirent le chemin
Du château de Mac Intosh

«Mon pauvre Timothée
Comment va ta santé ?
Nous reviendrons demain
N'as-tu besoin de rien ?»
Rien, rien, rien, rien

Timothy Mac Intosh
Est un fidèle anglican
Et le pasteur s'accroche
À l'idée du testament
L'équipe de rugby
Elle aussi a bon espoir
Car le vieux Timothy
Fut un fameux trois-quarts

Mac Intosh ricane
En buvant sa tisane
«Ah, je vais jouer un bon tour
À cette bande de vautours
Ah, ah, ah, ah !»

Timothy Mac Intosh
Est mort au petit matin
Et l'on entend la cloche
Qui sonne le tocsin
Et tous ses héritiers
Attendent impatiemment
Car on va commencer
La lecture du testament

«Soussigné Mac Intosh
Sain de corps et d'esprit
Gni gni gni gni gni
Mes dernières volontés
Non, non, non, non
Deviendront héritiers de mes biens
Ceux de mes amis et parents
Qui iront prier pour le repos de mon âme
En l'église presbytérienne de Tokyo six fois par an
Pendant dix ans à l'heure près»

Pendant que s'effondraient
Les héritiers dépités
Un fantôme riait
Le fantôme de Timothée
Ah, ah, ah, ah...
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard