Fandom

WikiParoles

Richard Anthony/Barrière des générations

< Richard Anthony

52 935pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Voir aussi la page Richard Anthony sur le site USDCF.org

La chanson « Barrière des générations » a été interprétée par Richard Anthony
et apparaît sur l'album Barrière des générations (1990)

Paroles de la chanson :

Quand il rentrait le soir
Seul dans son silence
Je lui disais pas bonsoir
J'avais tant d'insolence
J'avais quinze ans et des poussières
Et comme il était mon père
Entre nous c'était l'enfer
On se faisait la guerre
Chacun d'un côté de la barrière des générations

Il lisait son journal
Moi je restais dans mon coin
On se disait des choses banales
Ou on ne se disait rien
Je poussais ma musique à fond
Il se mettait en colère
Mon rock'n'roll et mes chansons
C'était pas son affaire
Derrière cette sacré barrière
Des générations

S'il fallait, oh ! S'il fallait, tout refaire, oui tout refaire
Je serais bien plus près de mon père.
C'est trop tard, oh ! C'est trop tard, on le sait bien
Quand la vie a passé son chemin

Maintenant qu'il est parti
Là d'où l'on ne revient pas
Lorsque je repense à lui
Je n'suis pas trop fier de moi
Il se battait toujours pour moi
Je restais sans rien faire
Ça nous a servi à quoi
De vivre en solitaires
Chacun d'un côté de la barrière
Des générations ?

S'il fallait, oh ! s'il fallait, tout refaire, oui tout refaire
Je serais bien plus près de mon père.
La mémoire... Oh ! La mémoire
Nous revient... Elle nous revient
A l'instant où l'on ne peut plus rien

A présent mon fils grandit
Il ressemble à son grand-père
J'aime parler avec lui
Moi qui n'ai su que me taire
On se parle de la vie
Et c'est une drôle d'émotion
Quand je le vois qui sourit
J'ai comme l'impression
D'avoir brisé la barrière
Des générations

S'il fallait, oh ! s'il fallait, tout refaire, oui tout refaire
Je serais bien plus près de mon père.
La mémoire... Oh ! La mémoire
nous revient... Elle nous revient
A l'instant où l'on ne peut plus rien
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard