Fandom

WikiParoles

Salvatore Adamo/Le village

< Salvatore Adamo

53 605pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Voir aussi la page Salvatore Adamo sur le site USDCF.org

La chanson « Le village » a été interprétée par Salvatore Adamo
et apparaît sur l'album Regards (1998)

Paroles de la chanson :

Il y avait un village tranquille
Et dans ses rues des enfants qui jouaient
Dans les bistrots les vieillards volubiles
Se souvenaient de tout et racontaient

Il y avait la paisible pagaille
Des gens venus de tous les horizons
Même s'ils vivaient parfois vaille que vaille
Ils partageaient le vin et les chansons

On chantait pour les semailles
On chantait pour la moisson
On fêtait les épousailles
L'amour avait sa saison
N'était-ce qu'une illusion ?

Un jour, les hommes au gré de leur superbe
Ont avoué d'étranges nostalgies
Chacun son Dieu, son roi, chacun son verbe
Chacun son sang, son rang, sa mère-patrie

Et le village fut un champ de bataille
Et la folie dirigeait ses armées
On le saigna, retourna ses entrailles
Et dans ses rues les enfants sont tombés

On oublia les semailles
On oublia la moisson
Oubliées les épousailles
La haine avait sa saison
La mort a toujours raison

Dans le village les maisons sont désertes
Des chiens errants attendent les absents
Ils sont ailleurs où l'herbe est bien moins verte
Ou nulle part. Sont-ils au moins vivants ?

J'éteins la télévision.
Logo-gracenote.gif Les paroles de cette chanson sont diffusées légalement sur Internet dans le cadre d'un accord de licences entre les sociétés Gracenote, Inc. et Wikia, Inc.. Voir les Conditions d'utilisation.

Liens externes Modifier


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard